Faire ses premiers pas vers la réduction de déchets ♡

Continue Reading

LA recette de cookies vegan & sans gluten ♡

Continue Reading

Le cake marbré vegan ♡

Continue Reading

Tarte aux aubergine grillées, à la tomate & à la mozzarella ♡

Continue Reading
Carnet de vie

J’ai testé « VG Pâtisserie » à Paris ♡

By on 5 janvier 2018

Bonjour à tous !
Pendant les fêtes, je me suis rendue une journée à Paris avec un objectif en tête : tester des restaurants vegan ! Vivant à la campagne, autant vous dire que chez moi, ce genre de restaurant ne court par les rues … Je ne suis que végétarienne mais je cuisine souvent vegan chez moi car j’aime découvrir de nouvelles saveurs et de nouvelles textures. Ma nature curieuse y est pour beaucoup dans mon attrait pour la cuisine végétale ! J’avais donc hâte de découvrir des plats vegan cuisinés par de vrais chefs qui maîtrisent pleinement la complexité de cette cuisine.

Cet article est le premier d’une série de 3 ou 4 articles où je vais prendre plaisir à vous donner mon impression sur les adresses que j’ai pu tester ! Certaines adresses m’ont été vivement conseillées par des spécialistes et/ou blogueurs culinaires. Malheureusement, je n’ai pas pu toutes les tester, ainsi, elles ne feront pas l’objet d’un article mais n’hésitez pas à me dire si ça vous intéresse de les connaître.

L’incontournable VG Pâtisserie !

Je ne vais pas dire que j’ai réalisé un rêve mais presque ! VG Pâtisserie propose des viennoiseries, des pâtisseries, des boissons chaudes … 100% Végétale ! La boutique a été ouverte en 2016 par la grande cheffe Bérénice Leconte (également auteure du livre « Pâtisserie Vegan »). Depuis que je connais l’existence de cette petite perle de gourmandise, je n’avais qu’une hâte : venir sur Paris et goûter le plus possible de choses !

Informations utiles :
VG Patisserie se trouve dans le 11ème arrondissement de Paris au 123 boulevard Voltaire. La boutique est ouverte tous les jours de 9h00 à 19h00 sauf le lundi et le mardi matin où elle est fermée et le dimanche où elle ferme à 17h. C’est une adresse idéale pour le petit-déjeuner, le dessert, le goûter, ou pour une pause douceur.

Mon avis :
L’ambiance : La VG Pâtisserie est un lieu où on se sent bien. La décoration est simple et épurée, douce et chaleureuse. La boutique n’est pas très grande et ne peut recevoir qu’une dizaine de personnes à l’intérieur mais cela contribue au côté calme et convivial du lieu. Le personnel est agréable, accueillant et à l’écoute de nos demandes. Bérénice Leconte est adorable et plus qu’accessible puisqu’elle a accepté de signer mon exemplaire de son livre « Pâtisserie Vegan » et elle est même restée avec nous presque 10 minutes pour discuter.

L’offre : La phrase phare de Bérénice Leconte « La frustration n’a pas lieu d’exister » prend tout son sens quand on entre dans sa pâtisserie. En effet, le plus gros problème de VG Pâtisserie est de choisir : la vitrine met l’eau à la bouche avec ses viennoiseries dorées … Des chocolatines, des croissants, des tresses aux pépites de chocolats, des tresses au sucre de canne blond, des chaussons aux pommes, des cookies chocolats/cacahuètes et du marbré chocolat/vanille ! Côté boisson, tout est vegan évidemment : thé & infusions de la marque bio « Les jardins de Gaïa », café, chocolat chaud, cappuccino, jus d’orange etc.
Concernant les pâtisseries, ces dernières prennent place en vitrine dans les environs de 10h-11h. Selon les périodes, l’offre est différente. Lors de notre passage, elle était la suivante : Forêt Noire, Paris-Brest, Baba-Nikka, tartelette noisette-citron meringuée et flan vanille. La majorité des pâtisseries sont également sans gluten.

Et le gout ? : Au petit-déjeuner, j’ai pu goûter la chocolatine et la tresse aux pépites de chocolat, un chocolat chaud et le thé noir « Instant sauvage ». Les viennoiseries sont dorés, feuilletés, moelleuses et croustillantes. Rien à redire, on se régale ! Elles me donnent également la sensation d’être moins grasses et plus digestes.
Après manger, nous sommes revenus pour goûter le flan à la vanille et le Paris-Brest. Je vous assure que c’est bluffant ! Personne ne pourrait se douter que ces pâtisseries sont 100% végétales … Si je vivais à Paris, je peux garantir que je viendrais tout le temps !
Avant de partir, nous avons emporté une petite boîte de cookies chocolat/cacahuètes afin de donner un petit aperçu à ma famille et le verdict a été unanime (sans surprise) : impossible de deviner que c’est vegan … Un délice !

Ma conclusion :100% convaincue ! Je n’ai qu’une envie : y retourner. Honnêtement, que vous soyez vegan ou simplement curieux, n’hésitez pas une seconde. Ça vaut le détour ! Et si vous voulez connaître tous les secrets de la cuisine végétale, je vous conseille vraiment le livre de Bérénice Leconte « Pâtisserie Vegan » qui explique clairement comment utiliser les alternatives au lait et aux œufs, donne les bases pour toutes les pâtes et différentes crèmes et enfin dévoile les recettes traditionnelles de la pâtisserie, revisitées façon vegan !

Continue Reading

Carnet de recettes | Recettes salées

Gratin de pâtes à la florentine (option vegan) ♡

By on 3 janvier 2018

Bonjour à tous !
Au programme d’aujourd’hui : un repas rapide et efficace pour le déjeuner, gourmand et sans matières grasses ajoutées ! Pour cela, je vous emmène en Italie et plus particulièrement dans la ville toscane de Florence pour déguster un plat de pâte « Alla fiorentina » ! L’appellation « à la florentine » fait référence à la présence d’épinards dans le plat. On peut trouver de nombreuses variantes : lasagnes à la florentine, gratin de pommes de terre, œufs à la florentine etc. !



♡ Ingrédients (pour 4 personnes)

– 180 g de pâtes (des macaronis pour moi)
– 300 g d’épinards hachés cuits surgelés
– 25 cl de lait (ou de lait de soja pour une version vegan)
– 25 g de Maïzena
– Gruyère (ou fromage rapé vegan)
– Muscade
– Sel

♡ Déroulement (15 min de préparation et 15 min de cuisson)

Première Étape : Les pâtes et les épinards
Préchauffez le four à 180°C.
Faites cuire les pâtes « Al dente » dans de l’eau bouillante salée. Égouttez-les bien et répartissez les dans le fond d’un plat à gratin.
Décongelez vos épinards à la casserole ou au micro-onde avec un fond d’eau puis étalez-les sur les pâtes.

Deuxième étape : La béchamel
Mélangez le lait et la Maïzena puis laissez épaissir à feux doux. Ajoutez le sel et un petit peu de muscade.
Enfin, versez votre béchamel sur la préparation pâte-épinard.

Deuxième étape : Au four !
Avant d’enfourner, recouvrez le tout d’une couche plus ou moins généreuse (selon vos goûts !) de gruyère râpé !
Et voilà, vous n’avez plus qu’à laisser le tout gratiner quelques minutes au four sur position grill !

J’espère vous avoir ouvert l’appétit avec cette recette ! C’est tout simple à faire et ça change un peu !

Bon appétit !

Continue Reading

Carnet de recettes | Recettes sucrées

Ma bûche de Noël aux deux chocolats & aux spéculoos ♡

By on 3 décembre 2017

Ça y est ! Nous sommes en décembre ! Pour ouvrir les festivités, je vous propose la recette de la bûche que j’ai réalisé l’année dernière pour le réveillon de Noël et cette dernière avait remporté un franc succès ! Malgré son fort potentiel « gourmand », elle reste légère et pas du tout bourrative. Tout le monde a adoré, même les moins fans de chocolat.
Je m’excuse pour la qualité des photos puisqu’il y a un an, je ne savais pas encore que j’allais ouvrir un blog !
J’espère vraiment vous donner envie de réaliser cette bûche pour votre réveillon cette année.
Joyeuse préparation des fêtes de Noël !


♡ Ingrédients :

Côté matériel :
– Un moule à bûche avec insert (le mien provient du site MaSpatule.com)
– un tapis texturé en silicone, si vous souhaitez ajoutez un effet original sur votre bûche (effet matelassé pour la mienne.)
– un moule pour la génoise

Pour la génoise :
– 2 oeufs
– 60g de farine
– 60g de sucre
– 1/4 d’un sachet de levure chimique

Pour la mousse au chocolat noir et speculoos :
– 100g de chocolat noir
– 230g de crème liquide à 30% de matière grasse
– des speculoos

Pour la mousse au chocolat au lait :
– 100g de chocolat au lait
– 200g de crème liquide à 30% de matière grasse

Pour le croquant au speculoos :
– 50g de pâte de speculoos
– 50g de chocolat au lait
– 50g de crêpes dentelles (gavottes) émiettées

Pour la décoration :
– cacao en poudre non sucrée
– Noix de coco rapée
– Quelques décorations de Noël

♡ Déroulement :

Première Étape : La génoise
Préchauffez le four à 180°C. Pesez vos ingrédients à l’avance et beurrez votre moule à génoise (la réussite de la génoise réside ici dans la rapidité de son exécution).
Mélangez la levure et la farine. Réservez.
Séparez les blancs des jaunes. A l’aide de votre robot ou de votre batteur électrique, montez les blancs en neige avec une pincée de sel. Ajoutez le sucre et continuer de battre. Battez un peu moins fort et ajoutez les 4 jaunes, puis ajoutez le mélange farine/levure en pluie sur votre préparation.
Versez rapidement la préparation dans votre moule avant qu’elle ne retombe et enfournez pour 20 minutes.
Une fois la génoise cuite et dorée, réservez à température ambiante. Vous devez obtenir une génoise d’environ 1-2cm d’épaisseur.

Une fois votre génoise refroidie, découpez un rectangle de la même taille que la base de votre moule à bûche.
Ne jetez surtout pas le reste de génoise, gardez là pour le goûter ou le petit-déjeuner !

Deuxième étape : La mousse au chocolat noir, aux éclats de speculoos
La mousse au chocolat noir aux éclats de spéculoos constituera l’insert de notre bûche. Pour réaliser cette mousse, fouettez la crème liquide à 30% et montez-la en chantilly. Attention, votre crème doit être bien froide mais également vos ustensiles (bol, fouet). Lorsque c’est fait, réservez votre chantilly au frais.
Faites fondre le chocolat noir au bain marie. Laissez-le tiédir. Ajoutez une cuillère à soupe de votre chantilly pour assouplir un peu le chocolat puis ajoutez délicatement le reste de la chantilly. Enfin, ajoutez quelques morceaux de speculoos grossièrement écrasés.
Versez la préparation dans le petit moule à insert et placez-le au congélateur environ 1h.

Deuxième étape : La mousse au chocolat au lait
Rien de nouveau : fouettez la crème liquide à 30% jusqu’à ce qu’elle soit montée en chantilly. Réservez.
Faites fondre le chocolat au lait au bain marie. Laissez tiédir puis incorporez délicatement la chantilly à la préparation.
Versez la mousse dans votre moule à bûche. Pour ma part, j’ai utilisé un tapis en silicone pour donner un bel aspect matelassé à ma bûche ! Ce tapis est a déposé dans le fond de votre moule.

Troisième étape : On insert l’insert !
Est venu le moment d’ajouter l’insert au chocolat noir dans la mousse au chocolat au lait ! Pour cela, rien de plus simple : sortez votre mousse au chocolat noir du congélateur et démoulez-là (si elle est suffisamment congelée, elle se manipulera facilement). Ensuite, plongez la mousse congelée dans la mousse au chocolat au lait et remettez le tout au frais.

Quatrième étape : Le croquant au speculoos
Dans une casserole, à feu doux, faites fondre le chocolat au lait et la pâte de speculoos. Incorporez les gavottes émiettées.
Versez la préparation sur la mousse et recouvrez le tout avec le rectangle de génoise.
A ce moment, placez rapidement la bûche au congélateur pour que le croquant se refroidisse rapidement.

Vous pouvez alors laisser votre bûche au congélateur. Il suffira simplement de la laisser décongeler tranquillement au réfrigérateur au moins 2h avant de la servir !

Cinquième étape : La décoration
Démoulez votre bûche dans un plat.
Pour la décoration, saupoudrez simplement votre bûche de poudre de cacao non-sucrée et de quelques copeaux de noix de coco.
Ajoutez ensuite quelques décorations décorations selon vos goûts !

Et voilà, c’est terminé ! Je suis très fière de cette bûche car elle se tient très bien malgré le fait qu’il n’y ai pas de gélatine dans les mousses (et ça c’est un défi !). C’était ma première bûche alors je l’aime d’amour vous voyez !

Bon appétit et bon réveillon !

Continue Reading

Carnet de recettes | Recettes sucrées

Cake Vegan : Banane & pépites de chocolat ♡

By on 22 novembre 2017

Hello tout le monde !
Si vous cherchiez THE cake vegan ultra moelleux et ultra gourmand, ne cherchez plus ! Je l’ai trouvé ! Pour cette recette, je me suis largement inspiré du « Banana Bread » de la talentueuse Flora B. (je vous conseille d’aller voir son blog si vous ne la connaissez pas !) que j’ai un petit peu remis à ma sauce. Ce cake est 100% vegan, sans matières grasses, sans sucres raffinés … et tellement BON !
Cette recette peut tout à fait servir de « base » pour tous vos cakes sucrés. Vous pouvez ajouter des fruits, de la noix de coco, des noisettes, des amandes, des épices … Ce que vous voulez ! Faites-vous plaisir !


♡ Ingrédients :

– 3 bananes (2 pour la préparation et 1 pour la présentation)
– 100g de farine semi-complète
– 100g de farine d’épeautre T80
– 50g de poudre d’amande
– 80g de sucre de canne complet et non raffiné
– 170g de lait de riz
– 1 c.à.c d’extrait de vanille
– 1 c.à.c de cannelle
– 1 sachet de levure chimique
– 50g de pépites de chocolat + quelques pépites pour la présentation
– sirop d’agave ou sirop d’érable ou miel (facultatif)

♡ Déroulement (10 min de préparation + 45 min de cuisson) :

Première Étape : La base
Préchauffez le four à 180°C.
Dans un saladier, mélangez les ingrédients secs ensemble : farines, sucre, levure, poudre d’amande et cannelle. Dans un autre récipient, réduisez 2 bananes en purée et ajoutez les ingrédients liquide (lait végétal et extrait de vanille). Versez doucement la préparation liquide sur la préparation sèche et mélangez doucement. Ajoutez les pépites de chocolat et continuer de mélanger jusqu’à ce que les pépites soient réparties uniformément dans la préparation.

Deuxième étape : La présentation
Avant d’enfourner, coupez une banane en deux et disposez les deux moitiés sur le dessus de la préparation. Enfin, ajoutez quelques pépites de chocolat.

C’est déjà fini ! Si votre moule n’est pas en silicone, je vous conseille de « graisser » un petit peu votre moule (avec de l’huile de coco par exemple). Vous n’avez plus qu’à enfourner pendant 45 minutes.
Une fois refroidi, vous pouvez badigeonner votre cake de sirop d’agave, de sirop d’érable ou de miel pour lui donner un bel aspect brillant !

J’espère vous avoir ouvert l’appétit avec cette recette ! Pour ma part, je suis plus que ravie d’avoir enfin trouvé un cake vegan qui remplie toutes mes attentes de grandes gourmandes ! Comme d’habitude, dites-moi si vous testez la recette !

Bon appétit !

Continue Reading

Carnet de recettes | Recettes sucrées

Le petit-déjeuner rapide & gourmand : le bowlcake ♡

By on 17 novembre 2017

Un petit-déjeuner super rapide, super gourmand et super sain ? Le bowlcake ! Personnellement, je suis absolument fan de ces gâteaux express qui me permette 1. de me faire plaisir sans culpabiliser 2. d’être vraiment rassasiée et de tenir jusqu’au déjeuner sans avoir le petit creux à 10h ! Déclinable à l’infini, je vous propose aujourd’hui ma recette de base que vous pourrez ensuite agrémenter au grès de vos envies !
Bon petit-déjeuner !


♡ Ingrédients (pour un bowlcake) :

La base :
– 1 pomme ou 1 banane (comme vous préférez !)
– 1 oeufs (bio, de préférence)
– 40g de flocons d’avoine
– 2 cuillères à soupe de lait (animale ou végétale, souvent du lait de riz ou d’amande pour moi)
– et c’est tout !

Dans le bowlcake que je vous propose aujourd’hui, j’ai ajouté un peu de quatre épices et un cœur au chocolat aux épices de Noël. Pour le topping, j’ai simplement ajouté quelques morceaux de pommes, un peu de pralin et du sirop d’érable ! Mais ce n’est qu’une proposition … Laissez parler votre imagination ! Selon vos envies, selon la saison, vous pouvez ajouter : des pépites de chocolat, du miel, des noisettes, des fruits (framboises, myrtilles …), de la noix de coco … Bref, écoutez vous !

♡ Déroulement (5 min de préparation + 2 min de cuisson) :

Première Étape : La préparation
Dans un bol, mélanger les flocons d’avoine, l’œuf, le lait. Ajoutez votre banane écrasée ou votre pomme préalablement épluchée et mixée, et mélanger à nouveau. Pensez à réserver quelques morceaux de votre banane ou votre pomme pour le topping !

Deuxième étape : La cuisson
Si vous voulez faire un cœur fondant au chocolat, n’oubliez pas d’insérer un ou deux morceaux de chocolat dans votre pâte. Vous n’avez plus qu’à passer votre bol 2 minutes au micro-onde ! Attention, ça peut être un peu plus ou un peu moins selon la puissance de votre micro-onde (le mien a une puissance de 1450W). Le bowlcake est cuit quand il se décolle légèrement des parois de votre bol.

Deuxième étape : Le démoulage et la décoration
Une fois cuit, on retourne le bowlcake sur une assiette. On dépose les morceaux de pomme ou banane, on rajoute un peu de pralin et de sirop d’érable et c’est prêt !

Rien de plus simple et tellement réconfortant dès le matin ! N’hésitez pas à me dire en commentaire si vous testez la recette !

Bon appétit !

Continue Reading

Carnet de vie

Foire du livre de Brive 2017 ♡

By on 14 novembre 2017

La foire du livre de Brive est un grand rendez-vous de la vie littéraire ayant lieu tous les ans au mois de novembre. Elle est considérée comme le second regroupement littéraire le plus important après le salon du livre de Paris ! Au programme durant trois jours : remises de prix, lectures, forums, expositions et bien-sûr rencontres inoubliables avec les auteurs lors des séances de dédicaces. Cette année, pour sa 36ème édition, la foire a accueilli plus de 300 auteurs les 10, 11 et 12 novembre.

Evénement immanquable de ma région, je vous emmène à la rencontre des auteurs qui ont marqué ma visite cette année.

BEKA – Le duo coup de cœur

BEKA, c’est le nom de code de Bertrand Escaich et Caroline Roque, les scénaristes de nombreuses bandes dessinées réputées dont la plus connue est sûrement « les rugbymen ».
Il y a un mois je découvre « Le jour où le bus est reparti sans elle », une bande dessinée positive et optimiste qui nous entraîne avec douceur au cœur de notre « moi » profond, sans donner de leçon. Pour cela, BEKA s’est inspiré de la culture zen en ressortant de leur vieux grimoire des contes de sagesse très connus en Asie. On s’identifie facilement à la protagoniste principale, Clémentine, une jeune parisienne trop exigeante envers elle qui souhaite suivre un séminaire de méditation pour apprendre à lâcher prise. Évidemment, rien ne va se passer comme elle l’avait prévu.
Véritable coup de cœur pour cette bande dessinée qui fait écho à mes lectures précédentes en méditation, c’est avec joie que j’ai découvert le nom de « BEKA » sur la liste des invités de cette année. L’occasion de faire dédicacer le deuxième tome « Le jour où elle a pris son envol ». Les deux scénaristes étaient présents et ont pris le temps de discuter avec moi. Bertrand Escaich s’est chargé du croquis, Caroline du petit mot. Ils m’ont même révélé un petit scoop … Il y aura un tome 3.

Matthieu Ricard – La rencontre si précieuse à mes yeux

Pour ceux qui l’ignorent, Matthieu Ricard est un moine bouddhiste, traducteur français du Dalaï Lama depuis bientôt 30 ans. J’ai commencé à m’intéresser à ses travaux lorsque j’ai lu « Plaidoyer pour les animaux », un livre qui m’a grandement conforté dans l’idée de devenir végétarienne.
J’ai eu l’immense chance de pouvoir assister à sa conférence le dimanche matin de la foire et je vous laisse imaginer l’émotion immense que l’on ressent lorsque l’on voit arriver sur scène un si grand sage. Vous savez, il y a des gens dans la vie qui ont des qualités de présence, qui aspirent à quelque chose. On se dit « j’aimerais bien avoir quelque chose de lui/ d’elle ». Mais il y a ces personnes, comme Matthieu Ricard, qui ont développé cette qualité de manière hors norme si bien que leur simple présence vous subjugue et vous captive. Les moines bouddhistes sont de tels exemples d’altruisme, de compassion, de bienveillance et de sagesse. Leur manière d’être à elle seule est un enseignement. On devrait tous essayer d’acquérir « un petit quelque chose » d’eux.



La première partie de la conférence était plus particulièrement porté sur le dernier ouvrage de Matthieu Ricard nommé « Un demi-siècle dans l’Himalaya ». Ce dernier retrace, à travers textes et images, son parcours personnel. Une vie dédiée au monde himalayen, à la spiritualité, au peuple tibétain et à sa culture. Cet ouvrage est une référence photographique sur les traces des grands maîtres du bouddhisme et un hommage éclatant à l’Himalaya. Scientifique de formation, Matthieu Ricard fait ses premiers pas en Inde en 1967. Depuis, il n’a cessé de photographier l’Himalaya, les maîtres spirituels du bouddhisme tibétain, les communautés nomades, les lieux sacrés et les paysages presque irréels de l’Himalaya. Autant de facteurs qui rendent ses photographies rares et précieuses.
La deuxième partie de la conférence était une discussion plus ouverte sur les valeurs bouddhiste et plus particulièrement l’altruisme qui « rend tout le monde gagnant » là ou le narcissisme et l’égoïsme « rendent tout le monde perdant ». Matthieu Ricard n’a pas manqué de mentionner son association « Karuna Shechen » à laquelle il reverse l’intégralité de ses droits d’auteurs et bénéfices. Karuna œuvre pour les plus démunis en Inde, au Tibet et au Népal.


Après le déjeuner, j’ai pu rencontrer Matthieu quelques secondes pour obtenir une belle signature déposée à la plume sur mon précieux « Plaidoyer pour les animaux » et sur le fraîchement acquis « Un demi-siècle dans l’Himalaya ». Malgré la foule, Matthieu prend le temps, toujours, de remercier chaque personne.

Cyril Lignac – La rencontre gourmande !

Est-ce que j’ai vraiment besoin de préciser qui est Cyril Lignac ? Bien sûr que non ! Cette année, Cyril était présent à la foire à l’occasion de la sortie de son livre « La Pâtisserie ». Je suis passionnée de pâtisserie depuis toujours, je ne rate aucune émission du « Meilleur Pâtissier » donc inutile de préciser l’état d’excitation dans lequel je me trouvais à l’idée de rencontrer THE chef ! Son livre est une véritable bible puisqu’on y retrouve ses recettes traditionnelles (flan, madeleine, cookies …) mais aussi ses plus belles créations que l’on ne peut habituellement déguster que dans ses pâtisseries à Paris.
Nous avons rencontré Cyril juste avant sa pause déjeuner. Nous étions les dernières de la file d’attente et quelle chance car cela nous a permis de vraiment prendre notre temps. Nous avons eu le temps de lui demander quelques conseils en pâtisserie et de prendre une photo. Cyril est simple, drôle et naturellement sympathique. Il parle à ses lecteurs comme à des amis ! Une très chouette rencontre.

♡ Les auteurs que j’ai manqué
Frederic Lenoir,
Grand intellectuel français, philosophe et spécialiste de la spiritualité. Je souhaitais le rencontrer pour faire signer mon livre « Philosopher et méditer avec les enfants » dont j’avais fait l’acquisition afin de mettre en place la méditation dans ma classe. Je souhaitais également me procurer son livre à succès « L’âme du monde » et enfin j’aurais aimé le questionner sur quelques points qu’il aborde dans « lettre ouverte aux animaux. ». Raté ! Sa séance de dédicace a eu lieu pendant la conférence de Matthieu Ricard.

Anaïs Goldemberg,
J’ai rencontré cette auteure le vendredi matin de la foire et je n’ai pas acheté son dernier livre sur le moment car je savais que je reviendrai le dimanche … Mais victime de son succès, elle a été dévalisée. Alors, sur vos listes de Noël, je vous conseille d’ajouter « L’Extraordinaire Almanach de la Forêt » dont voici le synopsis : « Raconter la forêt et son histoire, ses arbres et ses animaux, ses légendes et ses métiers : qui est mieux placé pour le faire qu’une troupe de sorcières ? Dans cet almanach perpétuel, elles nous livrent une foule de récits, de petites astuces et de grands savoirs qui font tout leur quotidien. Car ces sorcières vivent en plein cœur d’une vaste forêt qui bruisse de vie et de sagesse, qu’elles aiment et protègent. » Pour les jeunes comme les moins jeunes, cet ouvrage riche en couleur donne envie de s’immerger dans l’ambiance féerique si propre aux forêts.

J’espère vous avoir donné des idées de prochaines lectures !

Manon ♡

Ressources : http://foiredulivredebrive.net, http://www.editionsdelamartiniere.fr, https://www.unitheque.com

Continue Reading

Carnet de recettes | Recettes salées

Quiche au potimarron, au tofu fumé & aux noisettes ♡

By on 7 novembre 2017

Hello !
Une belle et bonne quiche automnale, ça vous dit ? Cette recette est un véritable délice, légère et savoureuse, pour le midi comme pour le soir, elle constitue un repas complet et équilibré.
Côté saveur : l’onctuosité du potimarron, le fumé du tofu et le croquant des noisettes … J’adore ! Je suis 100% conquise par cette recette ! Avis aux omnivores, pas question de remplacer le tofu fumé par des lardons (Ah non ! Pas de ça chez nous !) car je vous assure, le goût subtilement fumé du tofu est parfait.
Cette recette est végétarienne mais il est tout à fait possible de la modifier pour qu’elle soit vegan, dites-moi en commentaire si ça vous intéresse.
Bonne préparation et bonne dégustation !


♡ Ingrédients (pour 4 personnes) :

– 1 pâte brisée
– 1 potimarron
– 3 oeufs (bio, de préférence)
– 15 cl de crème liquide allégé (4% pour moi)
– 22 cl de lait demi-écrémé
– une poignée de gruyère rapée
– 100g de tofu fumé (vous en trouverez en magasin bio ou au rayon bio de votre supermarché : marque Bjorg par exemple)
– 40g de noisettes + quelques noisettes pour la décoration
– sel, poivre

♡ Déroulement (10 min de préparation + 20 + 45 min de cuisson) :

Première Étape : La purée de potimarron
Préchauffez le four à 180°C.
Faites cuire des petits morceaux de potimarron dans un fond d’eau pendant environ 15-20 minutes. Ils sont cuits lorsqu’ils s’écrasent facilement. Egoutez et réduisez les morceaux de potimarron en purée à l’aide d’un blender ou d’un pied mixeur.
Astuce : L’épluchage du potimarron peut s’avérer difficile, alors avant d’y laisser un doigt, voici quelques conseils ! Coupez votre potimarron en deux, puis chaque moitié en quatre. Plongez les « quartiers » dans l’eau bouillante pendant 3-4 minutes. Sortez ensuite les quartiers. Plongez-les dans l’eau froide pour ne pas vous bruler pendant l’épluchage. La peau est alors ramollie, vous pouvez l’ôter facilement à l’aide d’un couteau.

Deuxième étape : La pâte
Fouettez les œufs, la crème et le lait. Ajoutez une poignée de gruyère rappé et 250g de la purée de potimarron. Ne jetez surtout pas le reste de la purée, vous pourrez l’utiliser en accompagnement pour un autre repas.
Mixez la préparation à l’aide pied mixeur ou d’un blender.
Salez et poivrez à votre convenance.

Troisième étape : La garniture
Étalez votre pâte brisée dans un plat à tarte. Déposez les morceaux de tofu fumé, préalablement coupés en allumettes, et 40g noisettes légèrement concassés. Versez la préparation liquide sur la garniture et c’est fini !

On enfourne pour 45 minutes à 180°C. On met quelques noisettes concassés dessus pour rajouter un peu de croustillant et on déguste tiède avec une petite salade verte ! Miam !

Bon appétit !

Continue Reading

Carnet de recettes | Recettes sucrées

Muffins courge, épices & chocolat ♡

By on 1 novembre 2017

Hello tout le monde !
Ça faisait longtemps que j’avais envie d’essayer, et ça y est, je me suis enfin lancée, j’ai utilisé un légume pour une recette sucrée ! Pour cette première, j’ai choisi d’utiliser la courge dans des muffins aux épices & au chocolat. Plus particulièrement, la variété utilisée ici est la courge Sucrine du Berry qui est un légume oublié très parfumé et très sucré !
Et quelle surprise ! On ne sent pas du tout la courge et en plus de ça les muffins sont gourmands, moelleux … Un délice ! Comme à mon habitude, ces muffins sont allégés en sucre et ne contiennent aucune matière grasse ajoutée (de quoi les aimer encore plus !).
Je suis vraiment super satisfaite de cette recette de muffins ! Je pense avoir trouvé un bon équilibre entre les textures. Je garderai sûrement cette base à l’avenir pour d’autres muffins en variant les saveurs et les plaisirs.
Très bonne dégustation !


♡ Ingrédients (pour une dizaine de muffins) :

– 200g de purée de courge (pour cela, 1 courge Sucrine suffit)
– 2 oeufs (bio, de préférence)
– 220g de farine de blé semi-complète
– 60g de sucre de canne complet, non raffiné
– 100 ml de lait de riz
– 1/2 càc d’extrait de vanille en poudre
– 1 càc de cannelle en poudre
– 1 càc de quatre épices
– 1 càc de bicarbonate alimentaire
– 3/4 d’un sachet de levure chimique
– 100g de choco chunks (ce sont des « pépites » de chocolat carré)
– Quelques noix de pécan (une vingtaine)

♡ Déroulement (20 min de préparation + 40 min de cuisson) :

Première Étape : La purée de courge
Préchauffez le four à 180°C.
Épluchez la courge et coupez-la en petits dés. Faites-les cuire dans de l’eau bouillante pendant environ 10 minutes. Ils sont cuits lorsqu’ils s’écrasent facilement. Réduisez les morceaux de courge en purée à l’aide d’un blender ou d’un pied mixeur.

Deuxième étape : La pâte
Mélangez la farine, les épices, la levure et le bicarbonate alimentaire. Pour information, en pâtisserie, le bicarbonate alimentaire permet surtout d’aérer la pâte en agissant comme un levain et rend ainsi la préparation plus légère.

Dans un autre récipient, battez les œufs et le sucre jusqu’à obtenir une texture mousseuse puis ajoutez le lait de riz et la purée de courge. Versez progressivement cette préparation liquide sur la préparation d’ingrédients secs et mélangez jusqu’à obtenir une texture homogène.

Pour finir, ajoutez les choco chunks à la préparation en pensant bien à en conserver un petit peu pour la décoration.

Deuxième étape : La décoration
Versez votre préparation dans des moules à muffins jusqu’au 3/4. Ajoutez quelques choco chunks sur le dessus ainsi que deux noix de Pécan par muffins.
Enfournez pour 40 minutes à 180°C.

Laissez-les refroidir un petit peu et ils sont prêts à être dégustés ! C’est encore meilleur lorsque les choco chunks sont encore fondu mais même refroidi le lendemain, ils sont toujours très bon ! Ils ont fait l’unanimité à la maison. Alors si vous aimez le chocolat et les épices, n’hésitez-plus et à vos fourneaux !

Bon appétit !

Continue Reading

Carnet de recettes | Recettes sucrées

Petits sablés Vegan : 100% noisette (ou version cacao & noisette) ♡

By on 28 octobre 2017

S’il y a bien une chose dont je ne peux pas me passer, c’est mon petit biscuit d’après-repas avec mon thé. C’est sacré ! Et quand j’ai le temps, j’adore remplir ma belle boîte à biscuits d’une fournée faite maison … Mais quand en plus ils sont vegan, là c’est le top du top !
Comme c’est bientôt Halloween, j’ai décidé d’investir dans des petits emporte-pièces en lien avec la thématique. Les miens viennent tout simplement d’Amazon si vous souhaitez vous les procurez.
Bonne dégustation !


♡ Ingrédients (pour 15 petits sablés) :

Pour des biscuits 100% noisettes :
– 150g de farine de blé semi-complète
– 60g de margarine (j’ai choisi la margarine St Hubert Bio à base d’huile de colza, de coco et de karité et sans huile de palme)
– 50g de sucre de canne complet et non raffiné
– 60g de poudre de noisette

Pour une version « cacao & noisette » : ajouter 2 càs de cacao non sucré

♡ Déroulement (30 min de préparation + 10 min de cuisson) :

Première Étape : La préparation
Préchauffez le four à 180°C.
Mélangez la farine, le sucre et la poudre de noisette (et éventuellement le cacao en poudre).
Ajoutez la margarine et travaillez votre pâte à la main jusqu’à former une boule de pâte homogène.
Laissez la boule de pâte 10 minutes au réfrigérateur.

Deuxième étape : Le modelage
Sortez votre pâte du réfrigérateur et étalez-là sur votre plan de travail à l’aide d’un rouleau à pâtisserie. Pour ma part, j’ai réalisé une pâte très fine (environ 3mm d’épaisseur) mais vous pouvez la faire un peu plus épaisse si vous voulez. Je préfère les petits biscuits … Comme ça je peux en manger deux ou trois, c’est psychologique haha ! L’épaisseur que vous choisissez à ce moment sera l’épaisseur finale puisque les biscuits ne gonflent pas du tout pendant la cuisson.
Formez vos biscuits à l’aide des emporte-pièces de votre choix (ceux d’Halloween pour moi) ou à l’aide d’un verre si vous n’avez rien d’autre (mais ça peut dépanner !). Déposez vos biscuits sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et enfournez 10 minutes. Si vos biscuits sont aussi fins que les miens, ne dépassez-pas les 10 minutes ! S’ils sont un peu plus épais, vous pouvez allez jusqu’à 15 min.

Laissez-les refroidir un petit peu et ils sont prêts à être dégustés ! Pour ma part, j’ai fait deux fournées de 15 biscuits et ils n’ont pas survécu une journée ! Ça se mange sans faim !

Bon appétit !

Continue Reading

Carnet de recettes | Recettes sucrées

Clafouti allégé, sans lactose : amandes & figues ♡

By on 25 octobre 2017

On ne m’arrête plus, les fruits de saison c’est ma passion ! Aujourd’hui, je vous propose une recette simple et rapide de dessert sans lactose, pauvre en sucre et particulièrement faible en graisses saturés. De quoi ravir les paranos des mauvaises graisses et du mauvais sucre comme moi ! Ce que j’aime dans cette recette, c’est justement son goût léger et pas trop sucrée … Mais si vous préférez, vous pouvez tout à fait ajouter du sucre comme précisé dans la recette ci-dessous !
Bonne préparation et bonne dégustation !


♡ Ingrédients (pour 6 clafoutis individuels) :

– 6 figues
– 4 œufs
– 40g de maïzena
– 40 de farine
– 50cl de lait d’amande
– 2 + 1/2 càs de miel (pour une version plus sucrée, remplacez le miel par 80g de sucre de canne)
– 1 càc d’extrait de vanille liquide
– Quelques amandes effilées

♡ Déroulement (15 min de préparation + 50 min de cuisson) :

Première Étape : La base
Préchauffez le four à 180°C.
Mélangez la farine et la maïzena puis ajoutez les éléments liquides : les œufs, le lait d’amande, l’extrait de vanille et le miel. Si votre miel est solide, pensez à le passer quelques secondes au micro-onde afin qu’il se liquéfie un petit peu avant d’être mélangé au reste de la préparation.

Deuxième étape : La présentation
Pour ce qui est de la présentation, j’ai choisi de servir mes clafoutis dans des petits ramequins.
Répartissez votre préparation dans 6 ramequins.
Coupez une figue en deux, puis chaque moitié en 4 afin d’obtenir 8 tranches fines de figues. Disposez-les dans un ramequin (elles devraient rester à la surface). Renouvelez l’opération pour les 6 ramequins et mettre au four environ 50 minutes.

Troisième étape : Les amandes effilées
Pendant que vos clafoutis se dorent la pilule tranquillement dans le four, torréfiez quelques amandes. Pour cela, déposez quelques grammes d’amandes effilées (une quinzaine de gramme devrait suffire) dans une poêle anti-adhésive et laissez-les dorer sur feu moyen en pensant à mélanger régulièrement jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées. La torréfaction permet de développer l’arôme et d’apporter un petit goût grillé !

Une fois vos clafoutis cuits, parsemez-les de vos amandes torréfiés avant de servir encore tiède !

Bon appétit !

Continue Reading